Sénégal

Senegal

Le Sénégal, assis sur le point le plus l’ouest du continent africain, a gagné son indépendance de la France en 1960. Le pays d’Afrique de l’Ouest fais frontière commune  avec le Mali, la Mauritanie, le Guinée, le Guinée-Bissau avec Dakar, la capitale du pays.

L’économie du pays dépend en grande partie sur l’exportation de l’arachide et du poisson, tandis que les versements de citoyens à l’étranger constituent aussi une partie majoritaire de son économie. La population se compose de 94 pour cent des Musulmans, avec le français comme langue officielle.

Malgré des niveaux élevés de chômage et de pauvreté, le Sénégal a dans l’ensemble, est considéré comme l’une des les plus stables démocraties postcoloniales dans le continent.  Le seul pays en Afrique à ne pas avoir subi un coup d’Etat or une guerre civile depuis son indépendance.

Vue d’ensemble du media et l’environnement de la Liberté d’expression

Les médias sénégalais ont évolué à partir d’un monopole d’Etat sur la radiodiffusion et de presse écrite à une situation de pluralité des médias, mais il existe toujours des lois dans la constitution qui ne permet pas la libre expression et la liberté de la presse.

Les médias font face à certains défis dans les domaines des lourds coûts d’exploitation, un dur environnement fiscal avec des taxes diverses. Tout cela entrave le développement dans le secteur. Cependant, les défis encore plus importants sont la formation et le renforcement des compétences.

 Les corps régulateurs du média au Sénégal  notamment le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie (CORED) -à mettre en place un organe d’autorégulation  indépendant des défauts du conseil pour le respect du code de déontologie. Il y’a aussi le Conseil des diffuseurs et des éditeurs de presse du Sénégal (CDEPS), qui a rassemblé la radiodiffusion, la presse écrite et la presse en ligne.     Le syndicat de professionnel des professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal, Convention de jeunes reporters du Sénégal,  Comité pour la défense et la protection des journalistes (CDPJ) et le Conseil réglementaire national d’audiovisuel (CRNA)

Le cadre juridique pour l’opération des medias

 De nombreuses lois ont été promulguées et ceux-ci ont été inspirés par la loi française de 1881. Article 8 de la Constitution 2001 – protection de la liberté d’expression et de la presse, et l’article 10 garantit le droit d’exprimer librement ses opinions.

  • La loi no. 79-44 du 11 Avril, 1979 sur les organes de presse et la profession journalistique.
  • Décret no. 61/154 du 13 Avril, 1961 sur la délégation des pouvoirs au ministère de l’information, la radiodiffusion et la presse.
  • Décret no. 69/579 du 13 Mai, 1969 sur le contrôle des matériaux de propagande politique étrangère.
  • La loi du 10 Août 1977- Code pénal y constitue l’article 80, qui criminalise, poursuit, condamne à une amende et emprisonne les journalistes.

Le travail de la MFWA au Sénégal

La MFWA surveille les médias sénégalais, suivant les tendances de développement, de croissance et de travail sur le paysage des média au pays. Aujourd’hui, le travail de la MFWA a énormément contribué à la liberté de la presse et la libre expression au Sénégal.

Les engagements futurs de la MFWA au pays se concentreront sur le développement du média pour la gouvernance participative et responsable; et le plaidoyer de droits numériques pour améliorer la liberté en ligne et la consolidation démocratique.